janvier 11, 2018

Choisir un influenceur ou un média pour amplifier son contenu

Bruxelles, 10/11/17, débat régies publicitaires. Photo: Sylvain Piraux pour LE SOIR

Bruxelles, 10/11/17, débat régies publicitaires. Photo: Sylvain Piraux pour LE SOIR

Quelle méthode choisir pour amplifier sa campagne ? Le sérieux d’un média ou la communauté d’un influenceur ? C’est ce qui a été discuté par de nombreux spécialistes et experts lors de la troisième table ronde organisée par Rossel Advertising et Pub magazine.

Le succès d’une campagne de contenu dépend de la stratégie, de la qualité du contenu mais aussi de son amplification. Parmi les différents moyens, il y a les influenceurs et les groupes médias. Lors de la troisième table ronde mise en place par Rossel Advertising et Pub magazine, les différents experts ont abordé, entre autres, ce thème. Avant de savoir qui d’une personne isolée ou du média est le plus à même d’amplifier un contenu, il faut tout d’abord définir ce qu’est un influenceur.

Qu’est-ce qu’un influenceur ?
Tous les intervenants s’accordent pour dire qu’un influenceur est une personne qui a une communauté  et une audience potentielles. « C’est d’abord un être humain que l’on peut imaginer », définit Quentin Pirlot, Social Media Specialist. « Pour le lecteur, ça peut changer quelque chose. Avec un influenceur, on sait très bien qui il est, on connait très bien son parcours ».  Ce n’est pas pour autant que ces personnes sont indépendantes  comme le précise Marielle Rogie, directrice du Forum nucléaire belge, vu que ces dernières sont de plus en plus payées. C’est là où le bât blesse car le lecteur est-il capable de faire la différence ? « La plupart du temps non », réagit François-Xavier Préaut, Directeur commercial Outbrain. « Et il faut aider les internautes à faire la part des choses car un influenceur n’a pas le sérieux journalistique d’un groupe média ou d’un journaliste. »

Le sérieux et la qualité d’un groupe média
Thierry Hugot, Directeur Commercial et Marketing Groupe chez Groupe Rossel, enchaîne. « Je n’ai jamais vu un influenceur sortir les Panama ou les Paradise Papers. La vraie influence qui fait bouger la société, elle n’est pas là. » Car ce qu’un média offre à une marque par rapport à une personne a priori indépendante, c’est du sérieux, de l’expérience et une plateforme qui inspire confiance. « Les médias ont une fonction qui est de qualifier et traiter l’information », ajoute encore Thierry Hugot. Le principal restera toujours le contenu pour Steven De Deyne, BMW Brand & Communication : « Le journaliste et l’annonceur créent du contenu intéressant qui peut influencer le marché. Et cela dépend fortement du produit aussi ». Dans certains domaines, il est presque impossible de trouver des influenceurs. « Le nucléaire est un sujet délicat chez nous», explique Marielle Rogie. « Nous n’avons rien à vendre, notre produit, c’est notre contenu ».

En définitive, c’est surtout le contenu qui attirera le lecteur et son amplification dépendra du mix choisi par les marques. A elles de décider de privilégier le sérieux et la qualité de l’information d’un groupe média ou la communauté d’un influenceur.

 

 

Share this Post:
Read more...