janvier 18, 2017

Ce que le journalisme peut apprendre au content marketing

blocnotes_clavier_journalisme_web

Les puristes prétendent qu’il faudrait choisir entre les deux professions. Pourtant, le journaliste peut inspirer le copywriter… pour le rendre meilleur. Voici 4 conseils à suivre.

Mieux vaut privilégier la qualité à la quantité

Un journaliste digne de ce nom doit créer des relations authentiques. Il doit travailler sans relâche à développer des relations win-win avec, d’une part, ses sources et, de l’autre, les lecteurs comme les éditeurs dans son domaine de spécialisation. Cela demande du travail et de la persévérance. Dans trop de cas, les équipes « content » voient leurs lecteurs comme des leads, avec lesquels elles ne développent que des relations superficielles. À tort.

Faites appel à l’équipe

Les journalistes savent qu’un article nécessite bien souvent de rassembler plusieurs échos et points de vue. De nombreuses marques veulent agir comme des entreprises de média, mais peinent à en créer les conditions ou les structures. Dans le monde du content marketing, il conviendrait de créer un processus éditorial proche de celui des journaux. Pour ce faire, le premier réflexe peut constituer en une relecture d’un article par un expert certifié dans le domaine.

La lecture doit toujours primer sur l’écriture (et les partages)

La meilleure illustration est le film « Spotlight », qui met en lumière le travail de la rédaction du Boston Globe dans des affaires de viol par des religieux. C’est l’exemple parfait d’un long travail de documentation nécessaire à l’élaboration d’un dossier solide.  Certains éditeurs de contenu éprouvent parfois un sentiment de manque de productivité lorsqu’ils passent une journée entière à lire avant d’écrire. Ils se trompent : ils charpentent ainsi leur travail. S’il faut justifier d’un temps de documentation, des outils comme Evernote peuvent fournir (à vos supérieurs) la preuve que vous n’avez pas passé votre temps à vous… croiser les doigts.

Le lecteur doit être votre première priorité

On connaît tous le prestigieux nom Pulitzer. Ce que l’on sait moins, c’est que derrière ce nom se cache un immigrant hongrois, qui a révolutionné la profession aux États-Unis à la fin du 19e siècle en devenant le représentant d’un journalisme « sans peur. » En 1904, il crée le prix Pulitzer, une récompense littéraire attribué annuellement dans les domaines du journalisme, de la littérature et de la musique classique. Son combat de journaliste visait à privilégier l’homme ordinaire et la responsabilité sociétale avant les élites. Il pensait que chaque article de presse devait toujours porter une valeur sociale. Pour créer du contenu marketing de valeur, prenez exemple sur Pulitzer, en répondant aux attentes et aux besoins de votre public cible… avant de faire plaisir aux marques que vous défendez au détriment de la valeur du texte.

Share this Post:
Read more...