février 22, 2017

Quels KPI choisir pour votre campagne de content marketing ? (2/4)

visual-01

Suite de notre série sur les indicateurs de mesure pour votre campagne de content marketing. Après avoir parlé des KPI audience la semaine passée, nous passons aujourd’hui aux KPI liés aux newsletters et e-mailings.

Des millions et milliards d’e-mails sont envoyés par le monde chaque jour. Et parmi ceux-ci, de nombreuses campagnes d’e-mail marketing. Cet outil marketing, efficace, peu onéreux, rapide à mettre en place est toujours utilisé. Déclinable, adaptable et testable, une campagne e-mail peut autant être utilisée pour vendre que pour informer via une newsletter. Mais comment mesurer cette campagne ?

Les KPI « classiques »
Une multitude de KPI vous permettent de mesurer votre campagne. Passons en revue les plus basiques comme le taux de délivrabilité qui devrait dans l’idéal s’approcher de 0. Tout simplement, combien d’e-mails sont arrivés à leur destinataire ? Si ce taux est beaucoup trop élevé (plus de 10%), il vous faudra sérieusement à évaluer la pertinence de votre base de données et la mettre à jour. Après l’envoi et la réception, combien de personnes ont ouvert votre e-mail ? C’est bien beau de l’envoyer mais s’il n’a pas été ouvert (de 15 à 20% selon les secteurs), c’est que votre subject line n’a pas fait mouche.

Derrière le taux d’ouverture, il y a un le taux de clic (un peu moins de 5%). Combien de personnes de votre groupe cible ont effectivement effectué l’action que vous attendiez d’eux ? Selon vos objectifs, vous pouvez également viser le nombre d’inscrits à votre newsletter. Certains ont-ils été convaincus par votre discours, votre contenu et votre site ? D’autres ne l’ont pas été et se sont désinscrits (autour de 0,5%). Si ce taux est élevé, une évaluation de votre campagne e-mail dans son ensemble et de votre stratégie devraient avoir lieu dans ce cas. Il y a bien évidemment le nombre de leads générés par votre campagne, mais nous reviendrons sur ce sujet la semaine prochaine.

Des indicateurs plus précis
Vous pouvez aller plus loin encore en mesurant par exemple les statistiques de différents clics. Votre image a-t-elle plus généré de clics que votre call-to-action ou que votre formulaire de contact ? Vous pouvez également mesurer le trafic sur votre site. Certains utilisateurs ouvrent un e-mail sur leur téléphone et visitent le site bien plus tard de chez eux, sur leur ordinateur ou tablette. Vérifiez donc dans les heures qui suivent votre envoi si votre trafic augmente.

Selon vos objectifs, vous pouvez aussi mesurer la géolocalisation. Votre e-mail s’ouvre bien plus à Charleroi qu’à Liège ? Il y a une raison. Et après avoir cliqué sur votre lien, combien de temps un internaute reste-t-il sur votre site ? Si vous avez un haut taux de clics mais que les visiteurs restent quelques secondes sur votre site web, c’est que ce dernier a besoin d’une cure de jouvence. Vous le voyez, il a et aura toujours des points d’améliorations.

Share this Post:
Read more...