mai 13, 2016

Les secrets de native advertising #3

nativemindsea

Le temps est compté !

En 2020, les dépenses en Native Advertising en Europe devraient atteindre 13,2 milliards d’euros contre 5 milliards aujourd’hui, d’après le rapport publié par Yahoo et Enders Analysis. Dès cet instant, le Native Advertising pèsera 52% du marché de la publicité digitale display !

Au delà des chiffres qui ne sont certainement pas les derniers que l’on nous annoncera d’ici à l’échéance de la prédiction, l’intérêt de l’étude est probablement de pointer les outils qui favoriseront cette croissance.

Sans surprise, c’est sur le mobile que l’essentiel de la croissance du Native Advertising devrait se concentrer. Une multiplication par 6 des dépenses pour l’accessoire préféré des consommateurs de contenu et d’information. Des perspectives impressionnantes confirmées par une autre étude commandée par Facebook Audience Network (The future of mobile advertising is native) qui évoque que 75,9% de la publicité en ligne sera destinée au mobile et que 63,2% de cette publicité mobile sera Native…

Corolaire à ce constat, les réseaux sociaux devraient accueillir des investissements en Native Advertising trois fois supérieurs à ceux consentis aujourd’hui. Mais qu’on ne s’y trompe pas, réseaux sociaux ne signifie pas seulement Facebook et il s’agira pour les annonceurs de maitriser d’autres outils comme WhatsApp, Periscope ou tout nouveau venu sur le marché d’ici là. Enfin, dernier outil de cette troïka annoncée pour soutenir le Native, la vidéo dont les investissements devraient doubler d’ici 2020.

Il resterait donc quatre ans pour se préparer à cette déferlante Native que les early marketeers adopters définissent déjà comme le format publicitaire le plus efficace pour les annonceurs, le plus rentable pour les éditeurs et le plus acceptable pour les lecteurs… Quatre ans, c’est demain !

Share this Post:
Read more...