octobre 25, 2016

Sortir de la spirale des bannières bloquées

ss-ad-blocking

Comment les annonceurs peuvent-ils survivre dans un web infesté de bloqueurs de pubs à la fois sur ordinateur et sur mobile ? En quittant la logique de la pub massive.

Une étude Solve Media a plutôt bien planté le décor. Les internautes sont aujourd’hui plus susceptibles de survivre après le crash d’un avion, d’être accepté au MIT, voire d’effectuer une formation dans la US Navy que de… cliquer sur une bannière.

C’est d’ailleurs l’une des raisons du succès phénoménal des bloqueurs de publicité partout dans le monde, notamment auprès des millenials, comme l’indique Anatomy Media : ils sont 63% à en utiliser sur leur ordinateur, leur mobile ou les deux. 17 % des visites seraient « adblockées », un pourcentage appelé à augmenter, puisque rien qu’entre 2012 et 2016, le nombre d’adeptes de ces logiciels et extensions a… quadruplé.

Problème : les bloqueurs sont des acheteurs

Selon Fabernovel Data & Media, les internautes qui installent les bloqueurs de pub sont également les plus susceptibles d’acheter en ligne. L’étude, réalisée à partir d’un échantillon de 9,8 millions de sessions, dresse le profil de l’utilisateur d’Adblock : des hommes (58%), de 18 à 34 ans (65%). Généralement, ils utilisent un navigateur installé (Firefox, Chrome), plutôt que celui qui est fourni d’origine (Edge, Safari).

Quelle réponse ?

Pour Yassine Belfkihle, co-fondateur de Fabernovel Data & Media, on peut endiguer le phénomène en abandonnant les stratégies publicitaires de masse et en optant pour des « démarches personnalisées, plus responsables, et finalement plus performantes.» Annonceurs et agences doivent « travailler dans la même direction, et actionner 3 leviers principaux » :

– Un levier technique, avec la fin des formats publicitaires forcés : une étude Teads indique que 80% seraient prêts à reconsidérer l’installation d’un bloqueur de publicité s’ils avaient le choix de fermer une publicité rapidement ou qu’ils étaient moins envahis ;

– Un levier éditorial, avec l’utilisation de formats intégrés au fond et à la forme du média employé, soit le native advertising ;

– un levier stratégique avec l’optimisation des campagnes clients grâce à une collecte plus intelligente des données.

 

Share this Post:
Read more...